Construisez une maison qui vous ressemble avec Créa Concept ! Site Crea Concept France
Maisons certifiées
réglementation thermique 2012
Contrat de construction sécurisant et garanties constructeur incluses
Réception de votre maison
clés en main dans les meilleurs délais

Zoom sur le parquet

parquet jpg 2

Comment choisir son parquet

Quel parquet choisir ? Entre la sélection de l’essence de bois, de la taille des lames ou encore du motif de pose et de la couleur des lames, les options sont nombreuses pour choisir son parquet. Besoin d’aide ? Suivez nos conseils !

 

MASSIF, CONTRECOLLÉ, STRATIFIÉ : QUEL PARQUET CHOISIR ?


Quel parquet choisir ? Avant toute chose, commençons par définir les différents types de parquets existants sur le marché.

 

LE PARQUET MASSIF

Le parquet massif, aussi appelé parquet traditionnel, est le parquet original qui habille nos intérieurs depuis des décennies. Ainsi, une lame de parquet massif est constituée d’une pièce unique usinée à partir d’une seule planche de bois. L’épaisseur du bois varie entre 12 et 23 mm, et ce type de parquet se décline la plupart du temps dans des essences de chêne, mais aussi de châtaignier, de hêtre ou de bouleau. Le parquet massif est assez cher mais présente l’avantage de pouvoir être bien entretenu et remis à neuf après un ponçage et un vernissage.

 

LE PARQUET CONTRECOLLÉ

Le parquet contrecollé est constitué d’une lame de bois d’environ 2,5 mm minimum, qui est collée sur un panneau de fibres ou de bois contreplaqué. Ce panneau est lui-même collé sur un autre élément appelé « déroulé » ou « contrebalancement », qui permet d’équilibrer les tensions du bois pour éviter qu’il ne se courbe. Sa fabrication beaucoup plus complexe que le parquet massif permet néanmoins une pose plus aisée grâce à un assemblage par clic.

Autre point fort du contrecollé, ce parquet est plus respectueux de l’environnement car il nécessite moins de bois noble pour sa conception. Il a une bonne durée de vie mais ne peut être poncé et revernis qu’une seule fois, contrairement à un parquet massif.

 

LE STRATIFIÉ, UN PARQUET ?

Certains vous diront que le stratifié est appelé à tort « parquet stratifié » car ce n’est pas un parquet. La raison ? Ce revêtement n’est tout simplement pas constitué de bois, alors que la définition même du parquet est d’être un revêtement de sol en matériau bois.

Comme son nom l’indique, le stratifié est composé de plusieurs strates. Il comporte une couche d’usure, une couche décorative, une âme en particules ou en fibres de bois et un contrebalancement. Aussi appelé « parquet flottant » car il ne nécessite d’être ni collé ni pointé, le stratifié est léger, facile à poser et moins cher que les parquets massifs et contrecollés.

 

QUEL TYPE DE PARQUET CHOISIR ?

 

Le motif de pose, l’essence de bois sélectionnée et la longueur des lames de parquet sont autant de paramètres qui vont jouer sur l’esthétique et le rendu de votre parquet.

 

LES TYPES DE POSE

Dans un premier temps, sachez qu’il est vivement recommandé de poser le parquet dans le sens de la lumière. Ensuite, des lames de parquet posées dans le sens de la longueur d’une pièce auront tendance à l’allonger. À l’inverse, des lames posées dans le sens de la largeur auront plutôt pour effet d’élargir cet espace.

Enfin, avant de poser ou de faire poser votre revêtement de sol, sachez qu’il existe plusieurs motifs de parquet : en chevron, en échelle, en coupe de pierre ou encore en point de Hongrie. Pour choisir au mieux votre décor de pose, il est nécessaire de tenir compte de la superficie de la pièce. En effet, certains motifs nécessitent une belle surface pour révéler toute leur beauté. 

 

LA TAILLE DES LAMES

Selon vos goûts, vous pouvez choisir entre différentes tailles de lames. Historiquement, les parquets chevron ou point de Hongrie étaient constitués de lames de petite taille, comme du 50 x 9 cm, mais la tendance est désormais aux lames un peu plus grandes, même pour ce type de motif. Le résultat est du plus bel effet, alliant l’authenticité d’un décor de pose ancien avec les caractéristiques plus modernes de lames aux dimensions plus généreuses.

Pour les motifs plus communs, avec une pose simple en longueur, les lames s’étirent jusqu’à 2 mètres de long pour 20 cm de large. Sobre, moderne, élégant. Il ne tient qu’à vous de décider quel type de parquet choisir.

 

 

 

QUELLE COULEUR DE PARQUET CHOISIR ?

 

Souhaitez-vous éclaircir la pièce avec un parquet aux teintes claires ou préférez-vous un parquet plus sombre ? Un sol foncé obscurcit l’ambiance mais peut mettre en valeur les murs. Cela nécessite alors une pièce lumineuse et des couleurs vives. Un sol clair procure quant à lui un sentiment d’espace. La couleur et l’effet que vous souhaitez va vous orienter vers des essences de bois spécifiques. Chêne, hêtre et pin figurent par exemple parmi les essences de bois claires alors que des essences comme le noyer, le merbau ou encore le teck sont plus foncées.

 

 

QUEL PARQUET POUR QUELLE PIÈCE ?

 

Le choix de votre parquet va aussi être déterminé par l’endroit de la maison où vous souhaitez le poser. En effet, d’une pièce à l’autre, le revêtement ne connait pas les mêmes contraintes et la même usure. Dans un espace comme l’entrée où les passages sont très fréquents, on préférera donc une essence de bois résistante. C’est le cas notamment du chêne, de l’érable, du hêtre ou encore du jatoba, tous connus pour leur robustesse.

Les pièces moins sollicitées, comme le salon par exemple, peuvent accueillir des parquets en bouleau, en noyer, en pin maritime ou encore en châtaignier. Le sol des chambres, encore moins concerné par les chaussures, peut être habillé d’essences plus délicates, telles que l’épicéa ou le pin sylvestre. En revanche, dans certaines pièces comme la cuisine ou la salle de bain, qui connaissent un taux d’humidité important et des risques de projection, certaines essences s’imposent. Teck, kempas, merbau ou encore wengé, toutes ces essences de bois exotiques sont naturellement résistantes et imputrescibles.

 

Retour aux Actualités

4.9 / 5
259 avis clients Créa Concept